Title Image

Prix Nicole

Le prix

Le Prix Nicole, créé à l’initiative de la Société de l’Histoire de l’Art français, récompense chaque année l’auteur d’une thèse de doctorat portant sur l’art français du XVIe, du XVIIe ou du XVIIIesiècle, relative à la peinture, au dessin, à la gravure, à la sculpture, à l’architecture ou aux arts décoratifs. Il est décerné sous l’égide du Comité français d’histoire de l’art.

Ne peuvent concourir que les candidats n’ayant pas à l’heure actuelle de situation professionnelle permanente.

Composition du jury 2019
  • Michèle Bimbenet-Privat, conservateur général au département des Objets d’art ;
  • Sophie Raux, professeur d’histoire de l’art moderne, Université Lumière Lyon 2 ;
  • Marie-Catherine Sahut, conservateur en chef honoraire du patrimoine.

Les  candidats  adresseront  au  plus  tard  le  mercredi  18  décembre  2019  une  version  numérique  de  la
thèse  et  du  rapport  de  soutenance au secrétariat du CFHA (Margherita  Valentini, secretariat.cfha@gmail.com)  ainsi  qu’un  exemplaire  sur  papier  à  :

Christine Peltre
Prix Nicole
Présidente du Comité français d’histoire de l’art
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne
75002 Paris

Les lauréats

  • 2019 : Damien Bril pour sa thèse de doctorat Anne d’Autriche en ses images. Légitimation du pouvoir féminin et culture visuelle de la majesté dans la France du XVIIe siècle.
  • 2018 : Marie-Astrid Chazottes pour sa thèse de doctorat Matières du quotidien, matières de luxe : os, bois de cerf, ivoire, corail, nacre, corne, fanon de baleine, écaille de tortue dans l’artisanat médiéval et postmédiéval en Provence à partir de l’étude conjointe des sources archéologiques, écrites et iconographiques.
  • 2017 : Astrid Castres, pour sa thèse Brodeurs et chasubliers à Paris au XVIe siècle.
  • 2016 : Tania Levy, pour sa thèse « Mystères » et « Joyeusetés » : les peintres de Lyon autour de 1500.
  • 2015 : Francesco Guidoboni, pour sa thèse Giovanni Niccolo Servandoni (1695-1766). Architetto.
  • 2014 : Etienne Faisant, pour sa thèse L’architecture à Caen du règne de Charles VIII au début du règne de Louis XIII.
  • 2013 : Christian Omodeo pour sa thèse Le peintre romain Vincenzo Camuccini (1771-1844).
  • 2012 : Valentine Toutain-Quittelier pour sa thèse Regards en miroir. Les relations artistiques entre la France et Venise, 1700-1730.
  • 2011 : Calin-Gelu Demetrescu pour sa thèse Les orfèvres de la Couronne sous Louis XIV.