Author: Margherita Valentini

Carte blanche du CFHA au FHA 2021, Autour de Pierre Rosenberg

Le CFHA au FHA…

Carte blanche du CFHA au Festival d’Histoire de l’art

Autour de Pierre Rosenberg : le plaisir d’écrire l’histoire de l’art, samedi 5 juin, 15h30, salle des colonnes.

 

Conservateur, historien de l’art, collectionneur, Pierre Rosenberg est l’auteur d’une œuvre dense, essentiellement consacrée au dessin et à la peinture française et italienne des XVIIe et XVIIIe siècles. Couronné par son élection à l’Académie française en 1995, son talent sera ici au cœur d’un échange sur le plaisir d’écrire, entre conservateurs et universitaires.

 

Table ronde avec Pierre Rosenberg de l’Académie française, modérée par Christine Peltre (Université de Strasbourg, Vice-présidente du CFHA), 

avec Francesca Alberti (Académie de France à Rome-Villa Médicis), Marie-Anne Dupuy-Vachey (historienne de l’art indépendante) et Stéphane Loire (Musée du Louvre).

  

Découvrez le programme de la 10e édition du Festival de l’histoire de l’art,

Fontainebleau, 4-6 juin 2021
3 jours, 200 évènements, 300 invités

 

Il est un des tout premiers Festival à rouvrir ses portes au public après une édition 2020 reportée. Ce rendez-vous unique en Europe s’adresse tant aux professionnels qu’au grand public et réunit pendant trois jours historiens de l’art, (qu’ils viennent de l’université ou des musées), historiens, artistes, critiques, éditeurs, spécialistes venus d’autres disciplines et de toutes générations. Gratuit et ouvert à tous, l’évènement adoptera cette année un format hybride et se tiendra en présentiel et en distanciel. Des duplex avec des intervenants du Japon seront retransmis en direct ainsi que les temps forts de cette 10eédition. Une cérémonie du thé, une exposition de bonsaïs, des installations d’art contemporain, un pavillon de thé, des projections de films, une exposition d’objets jamais dévoilés sont à découvrir lors du prochain Festival de l’histoire de l’art.

Afin de mieux répondre aux attentes de la communauté des historiens de l’art comme au grand public, le site internet du Festival de l’histoire de l’art a été entièrement repensé. Il permettra désormais aux internautes d’élaborer leur propre programme. Grâce à une rubrique dédiée, le futur festivalier pourra préparer sa visite et sélectionner parmi les 200 événements de la programmation ce qu’il souhaite découvrir. Parce que le Festival ne se vit pas seulement 3 jours par an, l’objectif de ce nouveau site est d’offrir un contenu riche tout au long de l’année. En plus de la newsletter, mise en place en juin 2020, ce site proposera aux internautes des actualités régulières sur l’édition à venir : interviews d’artistes ou de chercheurs, focus sur des œuvres, entretiens et débats… Conçu comme une vitrine de l’histoire de l’art, le site poursuit l’objectif du Festival : sensibiliser le grand public à l’histoire de l’art et s’adresser à tous les publics : professionnels, étudiants, familles, etc. Toutes les archives des éditions précédentes sont désormais disponibles (captations audio et vidéo). Très régulièrement des actualités permettront de revenir sur l’édition passée et d’offrir des contenus inédits sur l’édition 2022…

Pour accéder au programme, cliquez ICI

Présentation du numéro 86 de la revue Histoire de l’Art : Grèce(s)

Nous avons le plaisir de vous inviter à la présentation du numéro 86 de la revue Histoire de l’Art : Grèce(s) 

Jeudi 22 avril- 19:00 (EEST)

avec Dominique de Font-Réaulx, Christine Peltre, François Queyrel, Mathide Romery, Margot Tomi.

Inscription au webinaire :
https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_ZSBWlxI1R_OBHzpBcNyA3w

———————————————————————–

Numéro coordonné par Christine Peltre et François Queyrel

L’histoire de l’art a longtemps voulu unifier ou structurer en périodes et styles régionaux les productions grecques. L’apport de nouvelles découvertes bouscule cependant cette construction et transforme notre vision. Publié à l’occasion du bicentenaire des guerres d’indépendance grecque, célébré en 2021, ce numéro dépasse la simple commémoration pour s’intéresser à la création et à la réception de la Grèce plurielle et changeante de l’Antiquité à nos jours.

De la céramique d’un « petit Syrien » du Ve siècle avant J.-C. à l’art grec byzantin, du philhellénisme du XIXe siècle aux peintres grecs de la modernité en passant par le moulage et la survivance de la statuaire grecque à travers les siècles, ce numéro, coordonné par Christine Peltre, professeur émérite à l’Université de Strasbourg, et François Queyrel, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, réunit des auteurs, confirmés ou offrant là leur première étude majeure, issus de spécialités variées, pour ouvrir l’horizon à d’autres Grèces.

 

En librairies le 15 février 2021 | En vente en ligne via Pollen-Difpop
ISBN : 978-2-9091-9632-9 | ISSN : 0992-2059 | 17 × 24 cm, 288 p., 185 fig. | 31 €

Revue semestrielle éditée par l’Apahau
Rédactrice en chef : Dominique de Font-Réaulx
Pour toute information : revuehda[a]gmail[.]com


SOMMAIRE

Christine PELTRE (Université de Strasbourg)
et François QUEYREL (École pratique des hautes études)
Introduction [à télécharger au format PDF : HA86_01_intro]
Entretien avec Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre

 

Perspectives

Olga PALAGIA (université d’Athènes)
Sculpture grecque antique : développements récents et thèmes dominants

Jannic DURAND (musée du Louvre)
La Grèce byzantine au musée du Louvre

Élisabeth LE BRETON (musée du Louvre)
Quand l’Occident regarde vers la Grèce. Naissance d’une Antiquité moderne et de l’idée d’un art grec classique – deux gypsothèques nationales françaises

Hervé MAZUREL (université de Bourgogne)
Le sang des ruines. La chute de Missolonghi ou le paroxysme de l’émotion philhellène

Sophie SCHVALBERG (lycée Michelet, Vanves)
« L’art des peuples libres ». Une préférence idéologique pour l’archaïsme grec chez trois artistes français du XIXe siècle

Evgénios D. MATTHIOPOULOS (université de Crète)
Grécité et modernisme dans l’art grec du XXe siècle

 

Accent allemand

Jan von BREVERN (École polytechnique fédérale de Zurich)
Décevante Grèce

 

Études

Xinhe YU (École pratique des hautes études)
On ne badine pas avec la politique. Analyse du cratère de Syriskos conservé à Boston (470 av. J.-C.)

María Dolores FONTÁN AMOEDO (université de Saint-Jacques de Compostelle)
Les mythes des frontons du Parthénon et leur relation avec la topographie athénienne

Elsa BERGÈS (École pratique des hautes études)
Les figurines de terre cuite d’Ikaros-Faïlaka (Koweït), témoins de l’hellénisation des marges ?

Margot TOMI (École pratique des hautes études)
Le style rétrospectif à l’époque hellénistique : deux images archaïsantes d’Athéna à Pergame

Quentin PARIDIMAL (École normale supérieure, Sciences Po)
Les gemmes de l’Inde et le commerce de la mer Érythrée. Circulations india-océaniques et discours littéraires dans le monde gréco-romain (Ier siècle av. n. è.-début du IIIe siècle de n. è.)

Florie DEBOUCHAUD (université Paris-Nanterre, École du Louvre)
Aphrodite-Vénus : réception d’une déesse grecque dans l’Occident tardo-antique (IVe-VIe siècle)

Anna PERREAULT (université de Montréal)
L’Archipel égéen, un espace géographique distinct sur les cartes de la Grèce aux XVe et XVIe siècles

Paraskevi MICHAILIDOU (université de Paris)
De la Grèce des idées à la Grèce des fragments. La redécouverte du territoire grec des années 1770 à 1830

Débora GUILLON (musée du Louvre)
La Grèce vivante, polychrome et orientale d’Eugène Delacroix

Panayota VOLTI (université Paris-Nanterre)
La cathédrale de l’Annonciation d’Athènes, chantier fondateur de l’architecture néobyzantine. Une dynamique plurielle diachronique

Friederike VOSSKAMP (Max-Ernst-Museum)
Nikolaos Gysis, l’école de Munich et les réseaux des artistes grecs au XIXe siecle

Mathilde ROMARY (université de Lorraine)
Céramique grecque et création contemporaine. Les collections universitaires comme sources d’inspiration (fin du XIXe-début du XXe siècle)

Hélène WURMSER (Institut de recherche sur l’architecture antique)
La maison grecque de Charles Garnier à l’Exposition universelle de 1889, une fantaisie savante

Katerina SERAÏDARI (Institute for Mediterranean Studies)
Georgios Lampakis (1854-1914) et la constitution de la collection du musée des Antiquités chrétiennes d’Athènes. Monuments, icônes et objets de culte

Eleni STAVROULAKI (EHESS, Aix-Marseille Université)
Christian Zervos et la Préhistoire égéenne. Entre avant-garde internationale et archéologie nationale

Bourses Master II 2021

Le Comité français d’histoire de l’art (CFHA) a décidé de créer, lors de son assemblée générale de  janvier 2016, des bourses annuelles d’études destinées à des étudiants en histoire de l’art inscrits en Master II recherche.

Le CFHA propose en conséquence trois bourses annuelles d’un montant maximal de 1000 € chacune.

Ce soutien financier à la recherche en histoire de l’art est conforme à l’objet de l’association précisé à l’article 2 des statuts du CFHA.

Article 1 : Objet des Bourses de Master II du CFHA

Les bourses sont destinées à aider des chercheurs en histoire de l’art en soutenant le financement des frais nécessaires à la rédaction du mémoire et en encourageant la mobilité des étudiants pour se déplacer sur les lieux de la recherche qu’il s’agisse du lieu-support de la recherche (collections publiques, musées, monuments historiques, sites archéologiques…) ou des lieux-ressources tels que les bibliothèques et les services d’archives.

Article 2 : Conditions d’éligibilité

2.1 Ce règlement est inscrit sur le site internet du CFHA qui donne chaque année les dates d’ouverture et de clôture de dépôt des candidatures.

2.2 La candidature doit être adressée, dans les délais prescrits, exclusivement par email à l’adresse électronique de l’association : secretariat.cfha@gmail.com

Tout candidat ne peut être lauréat qu’une seule fois.

2.3 Le dossier de candidature est constitué des pièces obligatoires suivantes  :

a) un Curriculum Vitae détaillé.

b) une présentation du projet de recherche ne dépassant pas 3000 signes : motivations du choix du sujet, état de la recherche sur le sujet proposé, sources et lieux principaux de la recherche.

c) La lettre de recommandation du directeur de mémoire

d) le budget prévisionnel détaillé justifiant les frais à engager pour accomplir la recherche

e) Un RIB

2.4 Tout dossier incomplet ou remis après la date limite de soumission des candidatures sera rejeté.

Article 3 : Le jury des bourses de Master II

3.1  Le jury, présidé par le président du CFHA ou par son représentant, comprendra, outre ce dernier, quatre historiens de l’art adhérents au CFHA, spécialistes de la période ou des thèmes présentés par les postulants. 

3.2  Le Président du CFHA (ou son représentant) et chaque membre du jury disposent d’une voix.

Article 4: Administration des Bourses de Master II du CFHA

4.1 Les résultats du concours seront communiqués confidentiellement aux lauréats une semaine avant la remise des Bourses de Master II.

4.2 Le montant de chaque Bourse de Master II du CFHA s’élève à 1000 euros au maximum. Chacune est attribuée annuellement, et sera annoncée officiellement par le président du CFHA lors de l’Assemblée générale  du CFHA le troisième samedi de janvier.

4.3 Les Bourses de Master II du CFHA seront versées aux lauréats, par virement bancaire.

Article 5: Obligations du lauréat

5.1 Les lauréats doivent faire apparaître la bourse qu’ils ont reçue (sous la mention « Bourse de Master II du CFHA ») sur toute présentation de leur recherche lors de conférences, journées d’études ou colloques et sur la publication de leur recherche si elle a lieu.

5.2 En cas de publication, un exemplaire sera remis au CFHA, sous forme numérique.

5.3 Tout lauréat de la Bourse de Master II du CFHA doit se conformer à ce règlement, faute de quoi le CFHA sera en droit d’exiger le remboursement immédiat du montant de la bourse.

Article 6 : Annulation du concours

Le CFHA peut annuler, suspendre ou reporter le concours si le président du CFHA le juge nécessaire, notamment si aucune des candidatures présentées ne répond aux critères fixés.

Contact :

Comité français d’histoire de l’art

2 rue Vivienne

75002 Paris

Email : secretariat.cfha@gmail.com

Pour en savoir plus

Prix Nicole 2021

Le Prix Nicole, créé à l’initiative de la Société de l’Histoire de l’Art français, récompense chaque année l’auteur d’une thèse de doctorat portant sur l’art français du XVIe, du XVIIe ou du XVIIIe siècle, relative à la peinture, au dessin, à la gravure, à la sculpture, à l’architecture ou aux arts décoratifs.

 Il est décerné sous l’égide du Comité français d’histoire de l’art.

Le prix Nicole 2020 a été attribué à deux candidats ex aequo :

– Mathieu Caron (Sorbonne Université, sous la direction de Barthélémy Jobert) pour sa thèse : « Le Garde-Meuble et la Cour. Héritage et goût du mobilier d’Ancien Régime du Consulat au Second Empire ».

– Alexandra Woolley (Université Jean – Jaurès de Toulouse, sous la direction de Pascal Julien) pour sa thèse : « Du bon usage de la vertu : images de charité dans l’art français du XVIIe siècle ».

Ne peuvent concourir que les candidats n’ayant pas à l’heure actuelle de situation professionnelle permanente.

Composition du jury 2021

Michèle Bimbenet-Privat, Conservateur général au département des Objets d’art, Musée du Louvre

Guillaume Faroult, Conservateur en chef au Département des Peintures, Musée du Louvre

Patrick Michel, Professeur d’Histoire de l’art moderne à l’Université de Lille

Les candidats adresseront au plus tard le mercredi 16 décembre 2020 une version numérique de la thèse et du rapport de soutenance à Margherita Valentini, au secrétariat du CFHA, (secretariat.cfha@gmail.com) ainsi qu’un exemplaire sur papier à :

Christine Peltre
Présidente du Comité français d’histoire de l’art
Prix Nicole
Institut national d’histoire de l’art
2 rue Vivienne
75002 Paris

Revue Histoire de l’art, numéro spécial. Fantasia

La revue Histoire de l’art, publiée sous l’égide de l’APAHAU, s’est associée avec le Comité français d’histoire de l’art pour publier un numéro hors série réalisé en la période de confinement 2020 intitulé Fantasia.

L’appel à contribution demandait une fiction, en images ou en mots, liée à l’histoire de l’art. (pour voir l’appel à contributions complet : Appel à publication. Revue Histoire de l’art, numéro spécial. Fantasia)

Quarante contributions ont été reçues. Quinze ont été retenues par un comité constitué du comité de rédaction de la revue et de deux membres du bureau du CFHA.

Vous trouverez ci-dessous les quinze articles retenus :

Axelle Groult : L’honnête volupté

Florent Allemand : Madame de Phocas

Novella Franco : En un claquement de doigts

Serena Vinci : Barbe Bleue rentre à la maison ou Histoire du voyage du chef d’Hadès dans le monde et son retour au pays

Félicie Blancher : Poèmes

Emily Busato : L’écrivain et le « futur savant »

Fabien Lacouture : Fenêtres sur confinement

Judith Forstel : Un témoignage inédit sur Notre-Dame de Paris au XIVe siècle

Mathilde Bouquerel : Rêverie autour de La Valse de Camille Claudel

Catherine Malaval : Le rêve en grand de Jules Émile

Aude Briau : L’étrange compagnon

Laure Saffroy-Lepesqueur : La Vénus aux diplômes

Violane Gourbet : Histoire de tempête et de gentiane

Yanis Cambon : La veuve de l’île de Sein

Olivier Bonfait : Les peintres qui réclament un isme

Rendez-vous sur http://blog.apahau.org/appel-a-publication-revue-histoire-de-lart-numero-special-fantasia/

Bourse Focillon 2020

En raison de la crise sanitaire, l’attribution de la Bourse Focillon ne pourra pas avoir lieu en 2020. Elle est reportée à l’année 2021, selon des modalités qui seront précisées ultérieurement.

En souhaitant à tous de traverser au mieux cette période difficile, prenez soin de vous.

Christine Peltre

Présidente du Comité français d’histoire de l’art
INHA
2, rue Vivienne
75002 Paris

christine.peltre@unistra.fr

Lauréats Prix Nicole 2020

Le jury du Prix Nicole a désigné deux lauréats ex-aequo :

  • Alexandra Woolley (Université Jean Jaurès de Toulouse) pour sa  thèse : « Du bon usage de la vertu : images de charité dans l’art français du XVIIIe siècle ».
  • Mathieu Caron (Sorbonne Université) pour sa thèse : « Le Garde-Meuble et la Cour. Héritage et goût du mobilier d’Ancien Régime du Consulat au Second Empire ».

Pour en savoir plus