Author: Olivier Bonfait

Décès de Michel Laclotte

Le Conseil exécutif du CFHA a appris avec une grande douleur le décès de Michel Laclotte, ancien directeur du Musée du Louvre puis responsable de la mission de préfiguration de l’Institut national d’histoire de l’art.

Michel Laclotte, par son action dans les musées et le patrimoine, ses expositions, ses enseignements, son engagement auprès de la communauté universitaire et dans la Revue de l’Art dont il assura la direction, son intérêt pour l’art contemporain, fit beaucoup pour faire reconnaitre l’histoire de l’art comme discipline. Le CFHA, auquel il prêtait une grande attention et dont il a été vice-président, a eu l’honneur de le compter dans son conseil exécutif pendant de longues années. Nous avons tous apprécié son humour, sa bienveillance, sa générosité et son sens de l’intérêt général.

À ses proches, aux historiennes et historiens de l’art qui ont eu la chance de travailler avec lui, tout au long de sa carrière et encore dans ses derniers mois, le Conseil exécutif du CFHA tient à exprimer ses plus sincères condoléances.

 

Le Conseil exécutif du CFHA

 

PJ Hommage à Michel Laclotte – Communiqué de presse du Ministère de la Culture

Les débats du CFHA : Les métiers de l’histoire de l’art face au confinement

Les DÉBATS du CFHA

Les métiers de l’histoire de l’art

face au confinement

lundi 7 juin 18h, par visio conférence

(pour obtenir le lien de connexion à la visioconférence, cliquez ici)

 

En quelques mois, face à une épidémie sanitaire et des confinements successifs, les différentes branches professionnelles liées à l’histoire de l’art ont dû apprendre à opérer autrement. Elles avaient l’habitude de travailler directement en rapport avec des objets, il a fallu s’initier à développer le virtuel et le visuel à travers un écran.

Cette réorganisation forcée a touché de manière diverse les métiers et les institutions qui ont maintenu une activité malgré les aléas. Elle a aussi amené à développer de nouveaux outils et des nouvelles pratiques de travail ou de collaboration.

Avant de passer au « monde d’après » et de réfléchir sur ce qu’il pourra être, le Comité français d’histoire de l’art (CFHA) voudrait faire le point sur les capacités de résilience d’une communauté professionnelle, dont les secteurs sont variés, mais qui est amené bien souvent à travailler ensemble, comme le montre le chantier sur Notre-Dame de Paris (objet d’un débat lors de l’assemblée générale du CFHA de janvier 2020).

Faire de la recherche, étudier, enseigner, conserver et restaurer, mettre en valeur, publier et communiquer, expertiser et proposer à la vente… autant d’activités bouleversées par la pandémie et le confinement. Ce débat permettra de montrer comment une communauté de métiers a cherché  à continuer à exercer ses missions.

Organisateurs : Olivier Bonfait, Judith Kagan, Christine Peltre.

Consultez le dossier de presse ici.

Débat animé par Isabelle CHAVE
avec  Damien Delille, Alexandre Giquello, Amélie Méthivier, Maël Tauziede-Espariat et Olivia Voisin.

 

Isabelle CHAVE

Archiviste paléographe et conservatrice en chef du patrimoine, Isabelle Chave a été secrétaire générale de la Société française d’Archéologie. Elle contribue à lancer en 2019 la revue en ligne In Situ. Au regard des sciences sociales. Elle est aujourd’hui cheffe du bureau de la conservation des monuments historiques mobiliers à la sous-direction des monuments historiques et des sites patrimoniaux (DGPA/Service du Patrimoine du ministère de la Culture).

Damien DELILLE
Maitre de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Lumière Lyon 2, Damien Delille est responsable du cycle de Licence du département d’Histoire de l’art et d’Archéologie, et en deviendra le directeur à la rentrée de septembre. Il coordonne l’axe scientifique des historiens de l’art au sein du LARHRA.

Alexandre GIQUELLO
Commissaire priseur formé à l’École du Louvre, il travaille depuis 2009 dans la maison de vente Binoche et Giquello. Alexandre Giquello est depuis février 2019 le président de l’Hôtel Drouot et a contribué au  développement de son activité malgré le confinement.

Amélie METHIVIER

Membre de la Fédération française des professionnels de la conservation-restauration, Amélie Méthivier est restauratrice indépendante depuis 2000. Elle travaille pour les musées nationaux, les musées de collectivités territoriales et sur des œuvres classées ou inscrites au titre des monuments historiques ou des œuvres monumentales de l’espace public.

Maël TAUZIEDE-ESPARIAT
Docteur à l’Université de Bourgogne depuis janvier 2021, Maël Tauziède-Espariat a fondé  le GRHAM (Groupe de recherche en histoire de l’art moderne) avec d’autres doctorants. Il organise à ce titre journées d’études et conférences. Il a enseigné pendant l’année universitaire 2020-2021 dans les universités de Paris Nanterre et du Mans.

Olivia VOISIN
Directrice des musées d’Orléans, Olivia Voisin a organisé une exposition sur Delaperche à la suite de l’acquisition d’un ensemble de dessins, qui a ouvert 1er février 2020 et s’est close début 2021. Le musée d’Orléans, comme d’autres musées, a réussi à maintenir une activité par différents réseaux sociaux pendant la pandémie et ouvre une exposition Velázquez en juin 2021.