Actualités

Nouvel adhérent 2023 : Philippe Cinquini

Philippe Cinquini, formé à Strasbourg (Marc-Bloch) et à Lille (Charles-de-Gaulle), enseigne l’histoire de l’art et la civilisation française à l’Université des études internationales de Shanghai (SISU). Ses recherches portent sur les relations franco-chinoises au XXe siècle à travers l’histoire des enseignements artistiques. Il travaille particulièrement sur les Beaux-Arts de Paris et les Chinois qui y furent élèves. Il a organisé plusieurs expositions au musée national de Chine et au musée de Shanghai.

Bourses de Master 2023-2024, CFHA-APAHAU, pour le CIHA de Lyon 2024

Bourses de Master 2023-2024
Comité français d’histoire de l’art et Association des professeurs d’archéologie et d’histoire de l’art des universités

 

Objet de la bourse
Le Comité français d’histoire de l’art (CFHA) et l’Association des professeurs d’archéologie et d’histoire de l’art des universités (APAHAU) offrent en 2023-2024 six bourses d’un montant de 500 €.
Ces bourses sont destinées à des étudiantes et étudiants inscrits en master histoire de l’art d’archéologie ou dans une formation en lien avec le patrimoine (restauration, etc.) pour assister au Congrès international d’histoire de l’art, organisé sous l’égide du CFHA, qui aura lieu à Lyon du 23 au 28 juin 2024.
Ce congrès a pour thème matière/matérialité et comporte près de 100 sessions sur différents sujets liés à cette thématique. Il accueille également un salon du livre et différents ateliers, rencontres, débats sur des sujets d’actualité de l’histoire de l’art et du patrimoine. Il offre une opportunité pour une étudiante ou un étudiant de rencontrer d’autres chercheuses et chercheurs, de tous les pays, et de découvrir les différents secteurs professionnels dans le domaine du patrimoine.
Voir le programme du CIHA Lyon 2024 sur le site : https://www.cihalyon2024.fr/fr/

Le dossier de candidature
Le dossier de candidature est constitué des pièces obligatoires suivantes :
– un Curriculum Vitae détaillé ;
– une lettre de motivation expliquant l’utilité pour l’étudiante ou l’étudiant d’assister à ce congrès ;
– la lettre de recommandation de la directrice ou du directeur de mémoire, ou du responsable du master ;
L’ensemble du dossier consiste en (et un seul) document PDF. Il est dénommé de la manière suivante : Nomducandidat_BoursesMaster_2023. Tout dossier incomplet ou remis après la date limite de soumission des candidatures sera rejeté.
Les dossiers de candidatures sont à rendre avant le 2 février 2024 à l’adresse suivante : apahaumasterciha@gmail.com
En cas de besoin, il sera proposé aux lauréates et lauréats des adresses pour trouver du couchsurfing.

Obligations du lauréat
Les lauréates et lauréats doivent impérativement assister à au moins trois journées du congrès. Ils devront faire viser à une ou un des responsables du CIHA une attestation de présence pour ces trois jours qui leur sera envoyée.
Il leur est également demandé de renvoyer, dans un délai de 15 jours après le CIHA de Lyon, un document en PDF (word, powerpoint ou autre) qui soit un compte rendu de l’expérience qu’ils ont vécue lors du congrès. Ce document sera examiné par un des responsables du CIHA et pourra être publié sur le site du CIHA, de l’APAHAU ou du CFHA. La forme en est assez libre (compte rendu d’une session, retour plus personnel, etc.)

Le règlement de la bourse
Les résultats seront communiqués vers le 20 février.
Les lauréats communiqueront alors leurs coordonnées bancaires. Un premier versement de 300 euros sera effectué le plus rapidement possible.
Le second versement de 200 euros sera effectué à l’issue du congrès de Lyon et après réception du compte rendu mentionné plus haut.
Tout lauréat de la bourse de Master du CFHA et de l’APAHAU doit se conformer à ce règlement, faute de quoi le CFHA et l‘APAHAU seront en droit d’exiger le remboursement du montant de la bourse.

Annulation du concours
Le CFHA et l’APAHAU peuvent annuler, suspendre ou reporter le concours si le président du CFHA et celui de l’APAHAU le jugent nécessaire, notamment si aucune des candidatures présentées ne répond aux critères fixés.

Contact :
Comité français d’histoire de l’art : secretariat@cfha-web.fr

document en pdf : Bourses_Master_CFHA_APAHAU_2023

Prix Bruno Pons 2024

Créée en 2009 grâce au legs Geneviève Pons, la Fondation Bruno Pons, abritée par la Fondation de France, décerne tous les deux ans un prix dans le domaine de l’histoire de l’art.

Le Prix Bruno Pons a pour vocation de récompenser, sous la forme d’aide à la publication, une thèse de doctorat traitant de l’architecture et/ou des arts décoratifs en France et de son influence en Europe au XVIIIe siècle, deux domaines dans lesquels Bruno Pons était un chercheur internationalement reconnu.

Ce prix est pour l’année 2023 d’un montant de 4 500 euros environ. Il sera versé directement à l’éditeur et ne pourra en aucun cas être versé au lauréat.

Conditions d’éligibilité

Thèse soutenue entre 2019 et 2023 traitant de l’architecture et/ou des arts décoratifs en France et de son influence en Europe au XVIIIe siècle.

Une thèse peut être présentée deux fois.

Sélection du lauréat

Selon les vœux de la légataire, le jury du Prix Bruno Pons est placé sous l’égide du Comité français d’histoire de l’art et sera constitué de représentants des institutions suivantes :

  • Deux membres issus du Comité français d’histoire de l’art
    ◦ Laurence de Finance, conservateur général honoraire du patrimoine, ancienne directrice du musée des Monuments français. Auteure d’ouvrages sur les vitraux de France et co-auteur de Ornement. Vocabulaire typologique et technique (éditions du Patrimoine, 2014).
    ◦ Sophie Mouquin, maître de conférences en histoire de l’art, auteure des ouvrages Versailles en ses marbres (Arthena, 2018) et Les arts décoratifs en Europe (Citadelles Mazenod, 2020).
  • Deux membres issus de la Société d’histoire de l’art français
    ◦ Anne Foray-Carlier, conservatrice en chef au département des objets d’art, Musée du Louvre. Auteure de nombreux ouvrages sur les arts décoratifs, dont Les Boiseries du musée Carnavalet, Éditions Vial, 2010.
    ◦ Frédéric Dassas, conservateur en chef au département des objets d’art, Musée du Louvre. Spécialiste du mobilier et des arts décoratifs des XVIIe et XVIIIe siècles. Il vient de co-diriger un numéro de Technè consacré au mobilier Boulle.

Sophie Mouquin présidera le jury.

Pour une liste des lauréats du prix Bruno Pons voir : https://shaf.hypotheses.org/1811

Modalités de candidature

Pour candidater, nous vous remercions de bien vouloir adresser :
• une version numérique de la thèse, accompagnée d’un bref CV et du rapport de soutenance de thèse du jury à l’attention du président du CFHA à l’adresse suivante : presidence@cfha-web.fr en indiquant dans le titre du message électronique : « Prix BrunoPons ». Prière de ne pas envoyer de pièce jointe de plus de 15 Méga en tout, sinon envoyez les documents par wetransfer (en le signalant par un mail à l’adresse indiquée) ou système équivalent.

Date d’envoi des candidatures jusqu’au 22 décembre 2023.

Prix Nicole 2024

Prix Nicole 2024

Le Prix Nicole, créé à l’initiative de la Société de l’Histoire de l’Art français, récompense chaque année l’auteur d’une thèse de doctorat soutenu en France portant sur l’art français du XVIe, du XVIIe ou du XVIIIe siècle, relative à la peinture, au dessin, à la gravure, à la sculpture, à l’architecture ou aux arts décoratifs.

Il est décerné sous l’égide du Comité français d’histoire de l’art. Il est d’un montant de 5000 euros.

Le prix Nicole 2023 a été attribué à

– Vladimir  Nestorov pour sa thèse soutenue en 2022 à l’Université de Bourgogne sous la direction d’Olivier Bonfait : La peinture à Paris sous le règne d’Henri IV et la régence de Marie de Médicis (1594-1620 ca.).

et celui de 2022 à

– Aurélia Cohendy pour sa thèse soutenue en 2019 à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès sous la direction de Pascal Julien et de Cécile Scaillierez: Peintres et décors en Midi toulousain, vers 1460-1560.

Rappel : ne peuvent concourir que les candidats n’ayant pas à l’heure actuelle de situation professionnelle permanente.

La composition du jury, fixée par la Société pour l’Histoire de l’Art français et le Comité français d’histoire de l’art, sera bientôt indiquée sur ce post.

Afin d’assurer un renouvellement des lauréats, les candidats s’étant présentés une fois ne peuvent concourir une seconde fois.

Les candidats adresseront au plus tard le lundi 11 décembre 2023 une version numérique de la thèse, du rapport de soutenance et un CV dans un mail intitulé « Prix Nicole CFHA 2024 » au président du CFHA (presidence@cfha-web.fr)  et en copie au secrétariat du CFHA, (secretariat@cfha-web.fr)

Pour une histoire du prix, voir le site de la Société pour l’Histoire de l’Art français.

Pour consulter la liste des lauréats : https://cfha-web.fr/prix-nicole/

Prix Michel Laclotte 2024

Prix Michel Laclotte 2024

La Fondation pour l’Art et la Recherche, a créé en octobre 2021 le prix Michel Laclotte pour une période de cinq ans (2022-2026) et l’a placé sous l’égide du Comité français d’histoire de l’art (CFHA).

 Le prix Michel Laclotte a pour ambition d’encourager les jeunes conservateurs et attachés de conservation dans leurs travaux.

Il est décerné tous les ans.

Les modalités du prix

Le Prix Michel Laclotte est destiné aux conservateurs du patrimoine et aux attachés de conservation rattachés à des établissements français.

Il récompense une première réalisation qui s’inscrit dans les domaines de recherches et d’activités de Michel Laclotte (1929-2021) :

  • La peinture en France et en Italie de la fin du XIIIe au début du XVIe siècle, ainsi que la peinture en France au XVIIe siècle et en Europe au XIXe siècle ;
  • Les collections et les collectionneurs ;
  • Les rapports entre les arts des périodes passées et les arts des XXe et XXIe siècles ;
  • La muséologie : histoire des collections, des musées, de leur architecture, des expositions ;
  • Les activités des musées : études des fonds, présentation, publication (papier ou en ligne), liens avec le public…
  • La restauration des œuvres, y compris l’histoire de la restauration.

Cette réalisation peut prendre la forme d’une recherche d’une certaine ampleur (publiée ou non), d’un travail muséographique ou de valorisation patrimoniale, par exemple : nouvelle présentation, exposition, action en faveur du public, site internet, littérature grise…

Le prix récompense une réalisation achevée dans les cinq années précédant l’année du prix. Un candidat ne peut se présenter plus de deux fois.

Deux prix de 2 500 € sont attribués chaque année pour la période 2022-2026.

Une attention particulière sera accordée aux candidates et aux candidats en poste en province.

Candidature

Le dossier est constitué de :

  • Une lettre expliquant les liens entre la candidature et les domaines de recherche et d’activité de Michel Laclotte;
  • Un dossier développant le contenu de la réalisation (15 pages maximum, avec des illustrations) ou, le cas échéant, la publication;
  • Un bref CV du candidat ou des candidats (3 pages en tout maximum).

Le dossier sera enregistré en un seul document sous format PDF d’une taille inférieure à 10 Mo avec comme désignation « Nom_prix_M_Laclotte ».

Dans le cas d’un ouvrage collectif, le candidat indiquera précisément son rôle et sa part dans la publication ou la réalisation pour laquelle il demande le prix.

Nous vous prions de bien vouloir adresser ce dossier sous format numérique à l’adresse suivante presidence@cfha-web.fr (avec copie à  secretariat@cfha-web.fr) avec comme objet du message : Prix Michel Laclotte.

Si l’objet principal du dossier est une publication imprimée, prière d’en envoyer un exemplaire à

Comité français d’histoire de l’art
Prix Michel Laclotte
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne 75 002 Paris

Cet envoi ne sera pas retourné.

Le jury

Le jury est constitué de sept membres qui ont chacun une voix :

  • la Fondation pour l’Art et la Recherche, membre de droit, représentée par son président, Christian Volle.

Et six membres nommés par le conseil exécutif du CFHA :

  • Olivier Bonfait, président du CFHA, professeur à l’université de Bourgogne et à l’École du Louvre
  • Jean-Pierre Cuzin, ancien conservateur général du patrimoine et directeur du département des Peintures du musée du Louvre
  • Ariane Dor, conservatrice des Monuments Historiques à la Direction régionale des affaires culturelles d’Occitanie,
  • Sylvie Ramond, conservatrice en chef du patrimoine, directrice du musée des beaux-arts de Lyon et du pôle des musées d’art de Lyon,
  • Neville Rowley, conservateur à la Gemäldegalerie et au Bode-Museum de Berlin,
  • Dominique Thiebaut, conservatrice générale honoraire au département des Peintures du musée du Louvre.

Jean-Pierre Cuzin et Olivier Bonfait sont coprésidents du jury.

 

Calendrier

Pour le prix 2024, les dossiers sont à envoyer avant le 5 mars 2024. Les lauréats seront choisis vers le début du mois d’avril 2024.

Règlement du prix Michel Laclotte

Le règlement de ce prix a été établi par un groupe de réflexion composé de personnes proches de Michel Laclotte et de membres du bureau du CFHA : Sébastien Allard, Olivier Bonfait, Jean-Pierre Cuzin, Judith Kagan, Sylvie Ramond, Nathalie Volle.

Il a été validé par le comité exécutif de la Fondation pour l’Art et la Recherche et par le conseil exécutif du CFHA.

La Fondation pour l’art et la recherche et le CFHA se réservent tous les droits sur l’attribution du prix et sur la publicité accordée à ce prix.

 

Plus d’information : https://cfha-web.fr/prix-michel-laclotte/

Présentation brève de Michel Laclotte ici : FAR_CFHA_Prix_Michel_Laclotte

Villa Albertine : deuxième édition de Museums Next Generation

La Villa Albertine, établissement culturel du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et l’Ambassade de France aux Etats-Unis lancent en 2024, avec le soutien de la fondation Albertine, la deuxième édition de Museums Next Generation, un programme d’accélération lancé en 2023, à destination des jeunes professionnels des musées de France, pour une immersion de deux semaines à Los Angeles et sur la côte Ouest (avril 2024), et à New York et sur la côte Est (mai 2024) à la découverte de l’écosystème muséal américain.

 

Avec l’ambition de participer au renouvellement du dialogue franco-américain sur les défis auxquels sont confrontées les institutions muséales des deux côtés de l’Atlantique, le programme Museums Next Generation invite cette année 7 jeunes professionnels des musées de France (conservateurs, attachés de conservation, chargés de collections) à participer à une immersion de deux semaines aux Etats-Unis. Il vise à renouveler les liens entre les musées de nos deux pays en faisant émerger une nouvelle génération de professionnels, à les familiariser avec l’écosystème américain et à les accompagner dans le développement d’un réseau professionnel outre-Atlantique à même de favoriser de nouvelles synergies au sein de la communauté professionnelle franco-américaine. Sept conservateurs de musées américains seront par ailleurs invités à l’automne 2024 pour un séjour d’immersion similaire en France.

 

Pendant ces deux semaines, les participants bénéficieront de présentations permettant de cerner les spécificités et enjeux des musées américains dans leurs dimensions scientifique, éducative, organisationnelle et philanthropique ; de rencontres privilégiées avec les leaders et acteurs clés du domaine (directeurs, conservateurs, chargés de développement et de mécénat, responsables éducatifs, mécènes etc.) ; de visites de terrain dans les institutions les plus dynamiques et les plus innovantes du pays, et d’évènements de réseautage avec les professionnels américains. Le programme détaillé des deux semaines sera précisé ultérieurement.

Issus de toutes les spécialités de l’archéologie et de l’histoire de l’art, les participants sont sélectionnés sur la base de leurs réalisations scientifiques (expositions, publications) et la conduite de projets muséaux innovants, sur leurs capacités à penser le musée de demain et leur intérêt pour les enjeux internationaux et managériaux, leurs conférant le potentiel d’être de futurs directeurs d’institution et de musée. Les candidats sont invités à déposer leurs candidatures via un formulaire de candidature en ligne.

 

Nous vous serions reconnaissant de pouvoir relayer cet appel à candidature auprès des membres de votre institution et de votre réseau.

 

L’appel à candidature est ouvert du 4 décembre au jusqu’au 7 janvier 2024 et est disponible dans son intégralité sur le site de la Villa Albertine.

Adresse de contact :François Bridey
Curator / Head of Museums & Cultural Heritage
Cultural Services of the French Embassy in the US / Villa Albertine
972 5th Avenue, New York, NY 10075
francois.bridey@villa-albertine.org
francois.bridey@diplomatie.gouv.fr
https://villa-albertine.org

Nouvelle adhérente 2023 : Pauline Lafille

Ancienne élève de l’ENS, agrégée de lettres modernes, Pauline Lafille est maîtresse de conférences en histoire de l’art moderne et contemporain à l’université de Limoges. Elle a consacré son doctorat, soutenu à l’EPHE-PSL,à la représentation de la bataille dans la peinture italienne du XVIe siècle (prix de la Chancellerie, 2018). Comme pensionnaire à la Villa Médicis et à la Villa I Tatti, elle s’est intéressée aux liens entre peinture et son, et particulièrement au paysage sonore de la guerre dans les arts de la Renaissance. Dans cette perspective, elle a coorganisé fin 2019, à l’Académie de France à Rome l’atelier de recherche international « Entendre l’image. Sons, bruits et murmures dans l’art de l’époque moderne » et réalisé un court-métrage, « Écho de la peinture » qui propose une lecture audiovisuelle du panneau d’Uccello du Louvre. Ses recherches articulent histoire de l’art et histoire culturelle  de la guerre, histoire des sens et intermédialité. Elle a codirigé avec Joana Barreto et Gaspard Delon la publication Vivre la bataille? Expérience et participation dans les arts (XVe-XXIe s.), parue aux PUR en 2023.

Prix Nicole 2024

Prix Nicole 2024

Le Prix Nicole, créé à l’initiative de la Société de l’Histoire de l’Art français, récompense chaque année l’auteur d’une thèse de doctorat soutenu en France portant sur l’art français du XVIe, du XVIIe ou du XVIIIe siècle, relative à la peinture, au dessin, à la gravure, à la sculpture, à l’architecture ou aux arts décoratifs.

Il est décerné sous l’égide du Comité français d’histoire de l’art. Il est d’un montant de 5 000 euros.

Le prix Nicole 2023 a été attribué à

– Vladimir  Nestorov pour sa thèse soutenue en 2022 à l’Université de Bourgogne sous la direction d’Olivier Bonfait : La peinture à Paris sous le règne d’Henri IV et la régence de Marie de Médicis (1594-1620 ca.).

et celui de 2022 à

– Aurélia Cohendy pour sa thèse soutenue en 2019 à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès sous la direction de Pascal Julien et de Cécile Scaillierez: Peintres et décors en Midi toulousain, vers 1460-1560.

Rappel : ne peuvent concourir que les candidats n’ayant pas à l’heure actuelle de situation professionnelle permanente.

La composition du jury, fixée par la Société pour l’Histoire de l’Art français et le Comité français d’histoire de l’art, sera bientôt indiquée sur ce post.

Afin d’assurer un renouvellement des lauréats, les candidats s’étant présentés une fois ne peuvent concourir une seconde fois.

Les candidats adresseront au plus tard le lundi 11 décembre 2023 une version numérique de la thèse, du rapport de soutenance et un CV dans un mail intitulé « Prix Nicole CFHA 2024 » au président du CFHA (presidence@cfha-web.fr)  et en copie au secrétariat du CFHA, (secretariat@cfha-web.fr).

Pour une histoire du prix, voir le site de la Société pour l’Histoire de l’Art français.

Prolongation de l’appel à communication du CIHA jusqu’au 1er octobre 2023

L’appel à communications pour les 92 sessions du CIHA de Lyon a rencontré un vif succès.

Cependant, pour  assurer une plus large diversité géographique ou institutionnelle  dans les propositions, et pour faire en sorte que toutes les sessions aient un nombre assez élevé de communications pour avoir lieu, il a été décidé de le prolonger jusqu’au 1er octobre au soir (heure de Paris)

Les modalités de propositions restent les mêmes et les liens pour les informations sur les sessions et pour déposer sa proposition de communication n’ont pas changé : https://www.cihalyon2024.fr/fr/appel-a-communications

Le CFHA pour le Maroc

Les membres du Comité Français d’Histoire de l’Art expriment leur solidarité avec les habitants du Maroc, frappés par un puissant séisme dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 septembre. Cette catastrophe, dont le nombre de victimes continue de s’alourdir à l’heure où ces lignes sont écrites, a également touché plusieurs sites culturels et artistiques majeurs de ce pays dont l’histoire est étroitement liée à celle de la France.

Sévèrement touchée par le séisme, la Médina de Marrakech, ville fondée en 1070-1072 par les Almoravides, est inscrite depuis 1985 sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, et l’espace culturel de la place Jemaa El Fna est reconnue depuis 2008 comme représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le CFHA soutient l’UNESCO dans son action pour la sauvegarde de ce patrimoine précieux pour l’humanité en péril.

https://whc.unesco.org/fr/list/331/
https://ich.unesco.org/fr/RL/l-espace-culturel-de-la-place-jemaa-el-fna-00014

Paris, le 13 septembre 2023.